Switch Language

Allaitement

Passage de l’enfant à la nourriture solide

Un bébé met un doigt dans un bol de bouillie.

Cet article offre des informations autour des questions suivantes:

Quand introduire la nourriture solide?

Quels sont les aliments adaptés pour débuter la diversification alimentaire?

Quels sont les aliments susceptibles de déclencher une réaction allergique chez mon enfant?

Vous allez devoir désormais faire face à un nouveau défi dans votre vie (et dans votre cuisine!): entre quatre et six mois, il est temps pour votre enfant de commencer à manger de la nourriture solide. Votre enfant est probablement déjà capable de tenir assis seul et de garder sa tête droite. 

Son système digestif devrait aussi désormais être suffisamment développé pour absorber de la nourriture solide. Et votre enfant montre probablement déjà de l’intérêt pour ce que vous mangez. 

Important: il convient de poursuivre l’allaitement ou l’alimentation au biberon lors de la diversification alimentaire. Jusqu’à l’âge de 12 mois, la majeure partie des apports liquidiens de votre enfant devraient être constitués de lait maternel ou infantile. Les autres liquides devraient être introduits comme suit: 

A l’âge de 6 mois: eau bouillie et refroidie dans une tasse.

A l’âge de 9 mois: petites quantités de lait de vache avec des flocons de céréales. Cela ne doit pas constituer la principale source de lait.

A l’âge de 12 mois: vous pouvez continuer à donner du lait maternel ou infantile à votre enfant, mais le lait de vache convient désormais également comme laitage principal.

L’enfant ne doit pas consommer de lait écrémé avant l’âge de deux ans. 

Vous trouverez dans ces pages plus d’informations sur les thèmes suivants:

    Bouillie à base de riz

    Pour commencer la diversification alimentaire, les parents choisissent souvent de mélanger du lait maternel ou infantile à des flocons de riz enrichis en fer. Votre enfant connaît déjà le goût du lait et s’habituera donc plus facilement à cette nouvelle texture étrange. Les flocons de riz enrichis en fer sont disponibles en pharmacie ou en supermarché, au rayon des aliments pour bébés.

    Les fruits et légumes finement râpés ou réduits en purée sont parfaits pour le petit enfant. Renoncez à ajouter du sucre, du sel ou des épices – essayez les purées de légumes telles que la purée de carotte et les fruits comme la poire. Vous constaterez qu’ils apportent à eux seuls beaucoup de goût dans l’assiette. Observez votre enfant: vous pourrez très clairement lire sur son visage s’il trouve un nouvel aliment troublant ou délicieux.    

    Trois cuillères avec de la purée de légumes

     

    Ne donnez à votre enfant aucun bout dur de fruit ou de légume et ne le laissez jamais seul pendant qu’il mange. 

    Ne vous inquiétez pas si votre enfant refuse dans un premier temps la nourriture solide ou semble en recracher plus qu’il n’en avale. Le goût n’est pas la seule nouveauté pour lui. Il doit aussi apprendre à utiliser sa langue pour garder la nourriture en bouche.

    A l’âge de huit mois environ, votre enfant devrait être assez grand pour manger progressivement seul. De petits en-cas à picorer avec les doigts comme des bouts moelleux de banane et melon, des pâtes bien cuites, des mouillettes ou des biscuits pour bébé sont parfaits pour permettre à votre enfant de commencer à essayer de manger seul.

     

     Ne donnez à votre enfant aucun bout dur de fruit ou de légume, renoncez au pop-corn, aux noix et à tout autre aliment dur et ne le laissez jamais seul pendant qu’il mange.

    C’est pendant les premiers mois de la vie qu’on dispose des meilleures possibilités pour prévenir les allergies. Recommandations:

    • Si possible, allaitez exclusivement votre enfant pendant ses quatre à six premiers mois de vie.
    • Au début de la diversification alimentaire (entre le 5e et le 7e mois) et, si possible, au-delà, poursuivez l’allaitement.
    • Veillez à ce que votre enfant puisse se développer dans un environnement non-fumeur de la conception jusqu’à après l’accouchement. 
    • Introduire certains aliments comme le poisson, les œufs ou les noix plus tard, au bout de seulement plusieurs mois, voire dans la deuxième ou troisième année de vie de l’enfant, ne permet pas de prévenir une allergie. 

    Parmi les aliments à haut risque d’allergie, on compte notamment:

    • le poisson
    • les crustacés
    • le sésame
    • le blé
    • les produits laitiers (lait de vache, p. ex.) 

    Vous venez de lire des conseils sur les thèmes suivants:

    Introduction de la nourriture solide

    Quels aliments sont adaptés pour commencer?

    Quand introduire les aliments allergènes?

    Consulter le guide destiné aux nouvelles mamans